Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les peintures de Jacqueline Colbac

Les peintures de Jacqueline Colbac

Depuis février 2007, j'exerce ma passion, la peinture à l'huile Bienvenue sur mon blog !!

Publié le par Jacqueline
Publié dans : #Jacqueline COLBAC
Le serment des Horaces

J'ai réalisé cette copie, à l'huile, d'après Jacques-Louis David.

J'ai mis environ une centaine d'heures, mais enfin terminé ! 

Le Serment des Horaces
 
 
Sauter à la navigationSauter à la recherche
Le Serment des Horaces
 
Le Serment des Horaces
Artiste
Date
1784-1785
Commanditaire
Type
Technique
Lieu de création
Dimensions (H × L)
330 × 425 cm
Mouvement
Localisation
Numéro d’inventaire
INV 3692
Inscription
L.DAVID FACIEBAT ROMAE ANNO MDCCLXXXIVVoir et modifier les données sur Wikidata

Le Serment des Horaces est un tableau du peintre français Jacques-Louis David, achevé en 1785. Ce tableau est considéré comme un des chefs-d’œuvre du néoclassicisme tant dans son style que dans sa description austère du devoir. Le tableau est de grande taille : 330 centimètres de hauteur et 425 centimètres de largeur. Il est conservé au Musée du Louvre.

Il représente un grand sujet de l’histoire légendaire de la Rome Antique, où les frères Horaces défendent en combats singuliers la cité de Rome face aux Curiaces champions de la ville d'Albe. Liés par mariage à leurs sœurs respectives, le sacrifice des Horaces et des Curiaces exalte les vertus patriotiques. Le seul survivant du combat fut l'ainé des Horaces, qui à son retour fut maudit par sa sœur Camille pour la mort de son mari. Les frères Horaces jurent à leur père par ce serment de vaincre ou de mourir dans cette guerre qui les oppose aux Curiaces d'Albe, champions des Albains, cité rivale et voisine. Si le combat apparaît bien dans plusieurs sources littéraires (le livre I de l'Histoire romaine de Tite-Live, la vie de Tullus Hostilius par Aurelius Victor1), le serment lui est une invention de David. Il est possible que David qui était franc-maçon ait été inspiré par les procédures de serment utilisant les épées. Le serment traduit le courage et la fierté. David brise les règles habituelles de composition en décentrant les sujets principaux. Il ne tient pas non plus compte des principes de l’Académie en traitant ses couleurs et reliefs de manière relativement plate.

Commenter cet article
E
chapeau ! quel beau travail, tout en finesse, et quel travail tout court !
Répondre
L
Ce tableau est superbe.Bien sur il faut du talent mais il faut beaucoup de travail et de persévérence pour arriver à ce résultat.Aussi je suis fan de David mais il faut beaucoup de courage pour s'attaquer à un chef d'oeuvre comme celui_là. Félicitations.
Répondre
G
Que voilà un magnifique travail me laissant sans voix...ce n'est pas souvent que tu nous montres ton talent mais ce dernier est superbe et ce tableau a demandé certainement un très gros travail.
Bravo pour le résultat sur un sujet difficile. Bises.
Répondre
D
C'est une belle reproduction, tu as bien travaillé, bravo !
Répondre

"La Symphonie des Couleurs"

Articles récents

Hébergé par Overblog